jeudi 25 janvier 2018

Mini cure ayurvédique d'Automne dans les Alpilles


Je vous propose une mini-cure Ayurvédique du 
29 Septembre au 2 Octobre 2018, à Mouriès au coeur des Alpilles. 
Hébergement en chambres individuelles
6 personnes maximum
Tarif tout compris (hors transports): 550€

 Inscriptions auprès de Céline: 06 60 93 19 49 - celine@tilo-ayurveda.fr




L’objectif de ces 4 jours est d’initier ou de poursuivre un processus d’auto-guérison par l’Ayurvéda, grâce à une plongée dans cette pratique ancestrale, grâce aussi à des soins individualisés, des pratiques de yoga et de méditation et une alimentation, qui permettront d’améliorer votre niveau d’énergie, votre ancrage, votre enthousiasme et vos sensations physiques comme la digestion, le sommeil, certaines douleurs spécifiques… en quelques mots : votre sensation de bien-être général.





PROGRAMME







Jour 1

A partir de midi : arrivée des participants

13h : Déjeuner

14h-17h30 : Consultations individuelles

Petit massage de bienvenue

18h : Yoga

19h30 : Dîner

20h30 : Discussion/présentation atour de l’ayurveda



Jour 2

7h : Routine quotidienne du matin – Dinacharya

7h30 : Yoga

8h30 : Petit déjeuner

9h : Soins (environ 2 heures par personne par jour)

13h : Déjeuner

14h30 : Soins

18h : Yoga & méditation

19h15 : Dîner

20h30 : Discussion/présentation autour de la diététique ayurvédique



Jour 3

7h : Routine quotidienne du matin – Dinacharya

7h30 : Yoga

8h30 : Petit déjeuner

9h : Soins (environ 2 heures par personne par jour)

13h : Déjeuner

14h30 : Soins

18h : Yoga & méditation

19h15 : Dîner

20h30 : Yoga nidra



Jour 4 (à adapter en fonction des heures de départ de chacun) :

7h : Routine quotidienne du matin – Dinacharya

7h30 : Yoga

8h30 : Petit déjeuner

9h : Soins

13h : Déjeuner

14h : Soins

16h : Fin de la cure






Les "Cures Ayurvédiques"

Les soins ayurvédiques, dans leur aspect thérapeutique, se pratiquent traditionnellement en cures.
Initialement, la cure ayurvédique par excellence, c'est le Pancha Karma. Il est principalement pratiqué en Inde.
Or, en France et en Occident en général, on parle de plus en plus de cures ayurvédiques pour désigner tout type de séjours ou retraites intégrant des soins ayurvédiques.

Je vous propose de dresser ici un petit descriptif des différents types de cures, basé sur ce que j'ai appris au cours de mes formations et de mes lectures, mais également sur ce qui est proposé par mes collègues en France:

Pancha Karma
En Sanskrit, Pancha signifie cinq, Karma action. Pancha Karma signifie donc les 5 actions, plus spécifiquement les 5 actions de nettoyage:
- Vamana, ou nettoyage de l'estomac
- Virechana, ou nettoyage de l'intestin grêle
- Basti, ou nettoyage du côlon
- Nasya, ou nettoyage de la tête/voies ORL
- Rakta Moksha, ou nettoyage du sang
Ces différents nettoyages sont pratiqués en fonction des besoins de chaque patient et en fonction des priorités au regard de la durée de son séjour.
Le but d'un Pancha Karma est nettoyer les toxines et de réduire les déséquilibres des doshas.
Généralement, un vrai Pancha Karma réalisé en clinique en Inde dure au moins trois semaines, au cours desquelles le programme de soins suit trois phases:
- Purva Karma: la période de préparation, d'apaisement des doshas
- Pradhana Karma: la période des nettoyages à proprement parler
- Prashata Karma: le travail "post-cure", de régénérescence et de récupération.

Même si chaque vaydya (médecin ayurvédique), dans chaque clinique, en Inde définit son propre protocole de soins, ceci est la trame la plus courante et traditionnelle pour des cures longues.
L'Ayurveda recommande de réaliser un pancha karma par an, et de toutes façons 6 mois avant de concevoir un enfant.

En France, on trouve très peu de lieux et de personnes qualifiées pour proposer ce type de cures

Cures/Séjours bien-être ayurvédiques
Ces séjours sont généralement plus courts, de quelques jours à une semaine, et vont utiliser les principes de l'Ayurveda (massages, alimentation) pour proposer un temps de repos et de détente.
Ni les soins ni l'alimentation ne sont individualisés.
C'est ce que l'on va trouver en Inde dans la plupart des "resorts" touristiques du Kerala, qui proposeront des soins certes de qualité, mais sans prétention thérapeutique.

Cures de régénérescence selon l'Ayurveda
D'une durée allant de quelques jours à 1 ou 2 semaines, ces cures s'apparentent à la phase "Purva Karma" du Pancha Karma. Elles proposent en général des soins individualisés et une alimentation spécifique répondant aux besoins de chaque personne.
Elles peuvent, selon la compétence et l'intention du praticien, inclure un ou deux nettoyages.

On trouve ce type de cures autant en Inde qu'en Occident. En Inde, ces cures sont souvent plus populaires que les Pancha Karma auprès des occidentaux, car elles durent moins longtemps, elles apportent une vraie détente et une remise en forme instantanée, et il est tout à fait possible de faire du tourisme avant et après, contrairement au Pancha Karma.

C'est ce dernier type de cure que je vous propose du
29 Septembre au 2 Octobre 2018, au Mas du Coussoul à Mouriès au cœur des Alpilles. 
Hébergement sur place en chambre individuelle.
6 personnes maximum
Tarif tout compris: 550€ (hors transports)
 Inscriptions auprès de Céline: 06 60 93 19 49 - celine@tilo-ayurveda.fr

Programme détaillé ici


jeudi 16 février 2017

Formation au massage traditionnel du nourrisson

Les Lundi 27 février et 6 Mars à 10h, je propose une formation au massage traditionnel du nouveau-né, ou Shantala (25€ par bébé, durée 1h30)
Cette session est ouverte aux mamans et/ou papas et leurs bébés, de 40 jours à 1 an. 

Le massage Shantala est un massage traditionnel qui n'est pas fait par un masseur mais le plus souvent par la mère, la grand-mère ou le père du nouveau-né.

L'ayurveda nous dit que ce massage devrait être donné tous les jours jusqu'à 1 an et qu'il est probablement la meilleure habitude qui pourrait être donnée à son enfant!

En effet, la liste de ses bénéfices est longue...
- Il accompagne l'ouverture du corps du bébé par rapport à la position fœtale
- Il crée et nourrit le lien entre le parent et l'enfant
- Il calme le bébé et améliore son sommeil
- Il renforce la peau, embellit sa couleur et sa texture, la rendant douce et onctueuse.
- Le mouvement en rythme et l'utilisation d'huile tiède réduisent Vata (qui augmente lors de l'accouchement), soulage la sécheresse et la raideur du corps.
- Il renforce aussi les articulations
- Il améliore la digestion et le métabolisme
- Il soulage des coliques, constipations, douleurs de dents, pleurs liés à l'anxiété.
- Il soutient le développement du système nerveux et du système immunitaire
- Il participe au bon développement physique et mental du bébé.

Voilà beaucoup de raisons pour les jeunes parents de ne pas venirà cet atelier!

N'hésitez pas à me contacter pour tout renseignement: celine@tilo-ayurveda.fr
A très bientôt j'espère!

Recette: Fondant au chocolat et au fenouil... sans gluten!

Un grand merci à Pago sans Gluten pour cette recette étonnante et délicieuse!

VP=, K+

Ingrédients
200 g de chocolat
100 g de sucre de canne
80 g de maïzena
2 oeufs
une demie tasse à thé de lait, ou du lait végétal de votre choix
un beau fenouil


Après avoir mis le four à chauffer à 180 °C, épluchez le fenouil, découpez-le en petits morceaux et faites-le fondre à feu doux dans une casserole avec un peu d'eau.
Mettez le sucre en poudre dans un robot ou un blender et mixez-le pour en faire du sucre glace.
Ajoutez-le à la maïzena, mélangez. Ajoutez les oeufs, le lait et le fenouil qui doit être bien fondu. Mixez à nouveau le tout au blender ou au robot, puis faites fondre le chocolat au bain marie.
Quand le chocolat est fondu, ajoutez-le à la crème dans le blender et relancez pour obtenir un appareil très homogène ayant un bon goût de chocolat. Verser dans un moule rond.
Laissez cuire 20 mn.



Recette: Les salades de fenouil... tout simplement!

Bien sûr on peut le faire griller au four avec un filet d'huile d'olive, le faire poêler et le servir à côté d'une viande ou d'un poisson, mais pour moi, le goût du fenouil, c'est celui de la salade que ma grand-mère posait sur la table le vendredi soir:

Les bulbes coupés en gros morceaux étaient recouverts de jus de citron, d'un peu d'huile d'olive, de sel et de cumin, avant d'être laissés au moins 24 heures au réfrigérateur.

Mangée en entrée ou en accompagnement de l'apéritif (ce que les pieds-noirs appellent la Kémia), cette salade est plutôt une marinade, et le fenouil, presque cuit, n'en devient que plus digeste.

Cette recette est donc parfaite pour les trois doshas.

On trouvera beaucoup d'autres recettes de salade de fenouil, intégrant souvent des fruits, comme l'orange, car le goût anisé du fenouil lui permet de se marier particulièrement bien avec les saveurs douces.

On peut aussi râper finement des carottes et du fenouil, ciseler de la coriandre, de la menthe et des cébettes, et  mélanger le tout à du boulgour d'orge ou de petit épeautre, préalablement cuit dans 1,5 volume d'eau et 0,5 volume de jus d'orange. Pour la sauce, mélangez 1 cuillerée à soupe de miel, 1 cuillerée à soupe de vinaigre balsamique, 3 cuillerées à soupe d'huile d'olive, 1 cuillerée à café de cumin, et du sel.
Cette salade sera idéale pour Pitta, acceptable pour Vata grâce aux épices et herbes aromatiques, et un peu lourde pour Kapha (dans ce cas, supprimez le miel, et réduisez la quantité de céréales).

Le Fenouil... tout un poème!

Le plus court des poèmes, en effet, écrit par François Le Lyonnais en 1957, qui se résume à "Fenouil"... un peu sommaire alors qu'il y a tant à dire de cette plante légume-aromate-remède!

Typiquement provençal, le fenouil se retrouve dans beaucoup d'autres traditions culinaires et phytothérapeutiques.

Voici quelques mots à propos de cette plante magique:

Les graines
On associait dans l'antiquité le fenouil à la magie blanche, car elle donnait, disait-on, clairvoyance et apportait la réussite. Peut-être était-ce parce que le fenouil a cette capacité à stimuler la digestion, et ainsi laisser plus d'énergie disponible pour les processus intellectuels?

Ce qu'il en reste en effet dans les phytothérapies locales et orientales, ce sont surtout les nombreuses propriétés de ses graines et de ses racines: Il est stimulant, diurétique, carminatif, antispasmodique; il est très efficace en cas de douleurs abdominales liées aux gaz, à l'indigestion ou aux coliques.

Il régularise les règles, calme l'asthme et combat les affections des organes respiratoires, et il a un effet tonique sur les nerfs et sur l'esprit.

L'infusion de graines de fenouil favorise également la lactation chez les mères allaitant leur bébé.

La graine de fenouil est utilisée en Inde à la fin des repas pour rafraîchir l'haleine et stimuler la digestion, on vous en a sûrement déjà proposé au restaurant Indien en vous amenant l'addition!
 


 En Provence, on utilise les branches de fenouil pour garnir l'intérieur des poissons avant de les faire griller, et les petits plumets du légume comme condiment dans les salades.  Et il entre bien sûr dans la composition du pastis, pour son parfum anisé.




 Ceux qui me connaissent savent combien le fenouil est important dans toute formulation de plantes à visée thérapeutique, car il aide à digérer et à assimiler les autres plantes de la formule, ou même simplement en infusion digestive et détoxiquante aux côtés de sa cousine le cumin et de la coriandre ou la cardamome.


Le légume

On en trouve de nombreuses variétés sur nos étals, la plus courante étant le Doux de Florence. On parle du légume comme d'un bulbe, ce qui n'est pas  exactement le cas: ce que l'on mange, ce sont déjà les feuilles, les racines partant au-dessous.
Il présente de fortes teneurs en fer, potassium, calcium, magnésium, vitamines C et E, et bêtacarotène. Ses fibres sont abondantes et particulièrement bien tolérées.
Il est disponible toute l'année, mais c'est de Mai à Décembre qu'il est le meilleur.




L'Ayurveda considère le fenouil comme "tridoshara", c'est-à-dire qu'il contribue à équilibrer tous les doshas, ce qui est assez rare pour les stimulants digestifs, qui ont tendance à augmenter Pitta (en agissant surtout sur l'élément feu).



mardi 9 février 2016

"Manger Ayurvédique", qu'est-ce que ça veut dire?

J'entends souvent les gens me dire "je mange bien/équilibré et pourtant j'ai régulièrement mal au ventre" ou bien "je mange très sainement (ou bio), mais j'ai encore de l'acidité", "je mange peu et je grossis quand même"...
Il faut dans ces cas-là que je pose plus de questions pour comprendre ce que chacun met derrière les termes "manger bien, sainement, équilibré, peu" etc... car ces notions  recouvrent des habitudes alimentaires propres à la personne qui les emploie: Par exemple, est-ce que manger équilibré signifie "crudité, viande, légumes, fromage, fruits à tous les repas", ou plutôt "salade de tomates avec une boîte de thon le midi et un yaourt le soir" ?


La seule façon de manger qui, pour moi, reste objective et peut facilement être adoptée par tous, est de "manger ayurvédique". Car manger ayurvédique signifie simplement manger ce que l'on peut digérer.
Mais comment savoir si je digère ou pas? me répond-on alors.

Intégrer l'Ayurveda dans sa routine quotidienne demande un peu de travail personnel, en particulier une grosse dose de présence à soi, et d'observation. Ainsi, pour savoir si l'on digère ce que l'on a mangé, il faut observer:
- la sensation de faim
- les sensations juste après le repas, et une heure, deux heures, trois heures après. Acidité, ballonnements, gaz, coup de barre, brûlures... sont autant de sensations qui indiquent une digestion difficile, même si on s'y est habitué car elles durent depuis très longtemps.
- l'élimination 
- l'énergie dans la journée
- la qualité du sommeil et surtout du réveil
- la présence ou non d'un dépôt sur la langue le matin, sa consistance et sa couleur
- même la qualité de la peau peut nous renseigner sur notre digestion ou pas - N'avez-vous pas tous (toutes?) eu une petite irruption de boutons après avoir  mangé un peu trop de charcuterie ou de chocolat au lait par exemple?
- Et beaucoup d'autres petits signes comme par exemple une toute petite toux après avoir mangé un yaourt sorti du réfrigérateur ou une crème glacée...

A partir de ces observations, chacun peut adapter son alimentation, sans avoir à se référer à son ou sa praticienne ayurvédique ou à un livre pour décider s'il peu manger ou non une salade de tomates, un steak tartare, ou un yaourt. Il faut juste essayer, noter ce qu'il se passe, et adapter son comportement alimentaire en fonction de ces observations. Les personnes qui sont venues me voir en consultation le savent déjà, car je les encourage à tenir pendant quelques semaines ou mois un "journal du corps", sûrement moins poétique que le roman éponyme de Daniel Pennac, mais très pratique lorsque l'on commence à se regarder le nombril - au sens propre!

Au-delà des aliments eux-mêmes, la qualité de la digestion repose sur d'autres variables:
- le moment de la journée: on digère mieux le midi que le soir
- l'âge: on digère mieux à 20 ans qu'à 60
- le contexte émotionnel: on digère mieux lorsque l'on est content que lorsqu'on est triste, ou stressé par exemple.
- la saison: on digère mieux au printemps qu'en hiver.
- et bien sûr, lorsque l'on est déjà familiarisé à l'ayurveda, l'état de nos doshas.

Il y a très peu de règles alimentaires incontournables et applicables à tout le monde selon l'Ayurveda, puisque chaque individu est unique. Il en est une que vous connaissez sûrement déjà: Il ne faut pas manger les fruits à la fin d'un repas, mais plutôt entre les repas ou 15 min avant.
On parle également de certains mélanges interdits, qui vont augmenter la propension de l'organisme à créer des toxines (matières non digérées), comme  produits laitiers + fruits ou poisson + produits laitiers.
De façon générale, l'Ayurveda utilise aussi des "antidotes", souvent sous forme d'épices, qui aideront à digérer certains plats.
C'est donc en expérimentant, en vous amusant avec vos observations et vos sensations que vous mangerez "ayurvédique".

C'est exactement ce qu'ont fait il y a 2000 ans les sages qui ont écrit les textes fondateurs de l'Ayurveda: ils ont tout testé, les aliments, les plantes, les épices - soit par eux-mêmes soit avec leurs disciples.

Et comme le dit le dicton "En toutes choses, l'expérience est le meilleur maître".